About us

VocUM is organized by a multidisciplinary team of students from the Université de Montréal.

Board of Directors

11

Claire Bourély

Présidente
11

Yann Audin

Trésorier

Organizing Committee

  • Audin, Yann
  • Boucher, Johémie
  • Bourély, Claire
  • Brisebois, Amélie
  • Chevrier, Marie-Pier
  • Chmielowiec, Riccardo
  • Clermont-Trottier, Amélie
  • Corriveau, Hubert
  • Drouin, Émilie
  • Dubé, Michaelle
  • Dumas-Dubreuil, Pascal-Olivier
  • Fournier, Nadège
  • Labelle, Sarah
  • Larivière, Mylène
  • Lehoux-Jobin, Etienne
  • Li, Shiyu
  • Pannetier Leboeuf, Gabrielle
  • Térosier, Stéphane

Founding Members

  • Julien Plante-Hébert
  • Hugues Lacroix
  • Amélia Manolescu
  • Carlianney Ho
  • Marie-Christine Boucher

Mission and values

À traduire Son objectif premier est d’ouvrir un espace pour le partage des résultats de recherches étudiantes sur le langage. Cet objectif a deux motivations, qui découlent des lacunes de la structure actuelle des programmes de maîtrise et de doctorat.

D’une part, le langage constitue un objet d’étude pour de nombreuses disciplines. Celles-ci demeurent cependant largement isolées les unes des autres, comme en témoigne la formation très cloisonnée offerte aux cycles supérieurs (un seul département, une seule supervision, un sujet très pointu). D’autre part, les études supérieures reposent actuellement sur trois activités perçues comme prioritaires : la scolarité, la réalisation du projet de recherche et la rédaction du mémoire ou de la thèse. Ce faisant, certains aspects pourtant cruciaux du métier de chercheur ou chercheuse sont négligés, en l’occurrence la diffusion des résultats de la recherche – par la participation à des colloques et la publication d’articles –, le réseautage professionnel et la recherche au sein d’équipes multidisciplinaires. Les étudiantes et étudiants n’ont donc pas l’occasion de développer les aptitudes qui s’y rattachent : communication orale, rédaction, compétences interpersonnelles (communication, adaptabilité, travail d’équipe, etc.). Tous ces éléments mis ensemble contribuent à la solitude vécue par de nombreuses personnes aux cycles supérieurs, sur les plans personnel (peu d’interaction avec les pairs), intellectuel (peu de rétroaction des pairs) et professionnel (peu de diffusion donc de reconnaissance des projets de recherche). Celles-ci demeurent cependant largement isolées les unes des autres, comme en témoigne la formation très cloisonnée offerte aux cycles supérieurs (un seul département, une seule supervision, un sujet très pointu). D’autre part, les études supérieures reposent actuellement sur trois activités perçues comme prioritaires : la scolarité, la réalisation du projet de recherche et la rédaction du mémoire ou de la thèse. Ce faisant, certains aspects pourtant cruciaux du métier de chercheur ou chercheuse sont négligés, en l’occurrence la diffusion des résultats de la recherche – par la participation à des colloques et la publication d’articles –, le réseautage professionnel et la recherche au sein d’équipes multidisciplinaires. Les étudiantes et étudiants n’ont donc pas l’occasion de développer les aptitudes qui s’y rattachent : communication orale, rédaction, compétences interpersonnelles (communication, adaptabilité, travail d’équipe, etc.). Tous ces éléments mis ensemble contribuent à la solitude vécue par de nombreuses personnes aux cycles supérieurs, sur les plans personnel (peu d’interaction avec les pairs), intellectuel (peu de rétroaction des pairs) et professionnel (peu de diffusion donc de reconnaissance des projets de recherche).

C’est à cette double problématique que s’attaque le projet. En effet, VocUM permet à la relève en recherche de donner une communication sur leurs travaux devant une communauté de pairs et d’écrire un article qui découle de cette communication, et ce, dans un contexte multidisciplinaire qui favorise l’intégration de différentes perspectives et donc l’élaboration de solutions innovantes. En effet, VocUM permet à la relève en recherche de donner une communication sur leurs travaux devant une communauté de pairs et d’écrire un article qui découle de cette communication, et ce, dans un contexte multidisciplinaire qui favorise l’intégration de différentes perspectives et donc l’élaboration de solutions innovantes.

VocUM

The name “VocUM” derives from the plural genitive of the Latin noun “vox”. Its different meanings (human voice, sound, pronunciation, accent, speech, word, saying, proverb, language, etc.) bring together the different academic disciplines concerned with the conference. Moreover, the suffix “UM” underlies the conference’s affiliation to the Université de Montréal (UdeM).