Traduire de l’anglais ou du japonais, du pareil au même? La notion de « distance » entre langues-cultures en traduction

  • Si une importante proportion des textes traductologiques contiennent des références plus ou moins directes à la notion de « distance » entre langues-cultures, peu y sont expressément consacrés. Néanmoins, la plupart des traductologues qui ont étudié la question de front reconnaissent que la « distance interlinguistique » joue bel et bien un rôle et plusieurs soutiennent même que son amplitude constitue un indicateur de la grandeur des défis que posera la traduction.

    Cette présentation s’inscrit dans le cadre de nos recherches doctorales portant sur l’influence du facteur de la « distance » entre langues-cultures sur la traduction, au regard de la triade japonais-anglais-français. Elle s’articulera principalement autour de la notion de « distance interlinguistique » au point de vue du processus traductif et offrira un tour d’horizon de la question fondé essentiellement sur la littérature.

    D’abord, nous présenterons la notion de « distance interlinguistique » dans ses grandes lignes : définitions, concepts connexes, types, méthodes de mesure et champs d’application.

    Nous examinerons ensuite la position de cinq traductologues sur la question de la « distance » en traduction : d’abord, entre langues « éloignées », Donald Philippi (1989) et Judy Wakabayashi (1991) pour la traduction japonais-anglais, Robin Setton (1993) pour l’interprétation chinois-anglais et Götz Wienold (2004) pour la traduction japonais-allemand, puis, entre langues « proches », Valentín García Yebra (2004) pour la traduction portugais-espagnol. Nous proposerons ensuite une synthèse de leurs affirmations à partir desquelles nous esquisserons certaines conclusions exploratoires.

    Fait intéressant, trois de ces cinq auteurs critiquent à divers degrés l’École de Paris et sa théorie interprétative. En effet, pour les tenants de cette approche, les langues ne représentent pas un véritable facteur dans le processus traductif. Nous présenterons donc d’abord sommairement la théorie interprétative, puis nous exposerons les opinions de deux de ses disciples qui l’appliquent à des langues asiatiques, Jung Wha Choi (1990) pour le coréen et He Ping Zhao (1990) pour le chinois.

    Après avoir résumé les points de vue en opposition, nous terminerons notre communication par un bref retour aux questions plus larges suscitées par nos recherches doctorales en plaçant finalement l’aspect culturel et le traducteur au cœur de la question.

     

    Bibliographie sélective :

    Choi, J. W. (1990). Spécificité de la langue coréenne et interprétation. Dans M. Lederer (dir.), Études traductologiques : en hommage à Danica Seleskovitch (p. 101-115). Paris, France : Lettres modernes Minard.

    Philippi, D. (1989). Translation between Typologically Diverse Languages. Meta, 34(4), 680-685.

    Setton, R. (1993). Is Non-Intra-IE Interpretation Different? : European Models and Chinese-English Realities. Meta, 38(2), 238-256.

    Wakabayashi, J. (1991). Translation Between Unrelated Languages and Cultures, as Illustrated by Japanese-English Translation. Meta, 36(2-3), 414-423.

    Wienold, G. (2004). Translation between distant languages: The case of German and Japanese. Dans H. Kittel, A. P. Frank, N. Greiner, T. Hermans, W. Koller, J. Lambert et F. Paul (dir.), Übersetzung, translation, traduction (vol. 1, p. 415-430). Berlin, Allemagne : De Gruyter Mouton.

    Yebra, V. G. (2004). La traduction entre langues étroitement apparentées : Cas particulier de l’espagnol et du portugais. Dans H. Kittel, A. P. Frank, N. Greiner, T. Hermans, W. Koller, J. Lambert et F. Paul (dir.), Übersetzung, translation, traduction (vol. 1, p. 407-414). Berlin, Allemagne : De Gruyter Mouton.

    Zhao, H. P. (1990). La Théorie interprétative appliquée au chinois. Dans M. Lederer (dir.), Études traductologiques : en hommage à Danica Seleskovitch (p. 117-127). Paris, France : Lettres modernes Minard.

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *