Se dé-marquer : imaginer la singularité

  • Je souhaite distinguer les trois approches transformatives vis-à-vis de la langue qui coexistent à l’heure actuelle, soit la féminisation (qui travaille à donner une visibilité à égalité des sexes dans la langue), l’écriture inclusive (qui travaille à donner une visibilité des genres et des sexualités dans la langue) et le dé-marquage (qui cherche plutôt à y ouvrir un espace de singularisation – au-delà des catégories sociales de sexe, genre et sexualité).

    Ma communication se concentrera toutefois sur cette dernière approche beaucoup moins discutée (définition, typologie et illustrations à partir d’exemples tirés de la littérature).

 

Leave a Reply

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.