Presentations

    • testimonial - « Je m’ai fait mal quand j’ai tombé » : questions d'auxiliarité et de réflexivité dans le français parlé à Montréal

      « Je m’ai fait mal quand j’ai tombé » : questions d’auxiliarité et de réflexivité dans le français parlé à Montréal 

      Sankoff et Thibault (1977) estiment dans leur article sur l’alternance entre les auxiliaires être et avoir dans le français parlé à Montréal qu’un accès accru au français standard freinera « la régularisation des conjugaisons avec avoir » dans les temps composés des verbes intransitifs conjugués théoriquement avec être (verbes-Ê). Les auteures ont aussi tenu compte du fait que les jeunes sont « généralement plus scolarisés que leurs aînés », raison pour laquelle leurs résultats sont significatifs. Cette présentation tente de déterminer si cette préd

      Continue reading 

    • testimonial - La place de l'oralité dans le roman urbain du début du XXe siècle au Québec

      La place de l’oralité dans le roman urbain du début du XXe siècle au Québec 

      La littérature québécoise de la première moitié du XXe siècle est traditionnellement présentée comme dominée par l'idéologie régionaliste. Faisant l'apologie de la foi catholique et de la vie paysanne, les régionalistes sont d’avis que les écrivains doivent ancrer leur récit dans la réalité canadienne-française; on les encourage alors à intégrer certains canadianismes relatifs à la faune et à la flore canadiennes, ou encore à faire référence à certaines activités pratiquées exclusivement en Amérique du Nord dans leurs textes. Exception faite de ces appropriations lexicales limitées,

      Continue reading 

    • testimonial - Communication et Cognition : Une approche dynamique du contexte et de la pertinence

      Communication et Cognition : Une approche dynamique du contexte et de la pertinence 

      La Théorie de la Pertinence s’articule autour de deux principes de pertinence : l’un agissant comme une contrainte cognitive et l’autre comme une présomption communicationnelle de pertinence. En combinant ces deux principes théoriques avec les théories récentes portant sur la métacognition et sur son usage pour la communication, il devient possible d’obtenir un modèle cognitif de l’interprétation du sens qui soit non seulement capable de répondre aux exigences de la communication verbale, mais aussi de la communication purement inférentielle (ou non verbale).  La clé de cette app

      Continue reading