Le respeaking expliqué: accessibilité audiovisuelle à l’aide de la technologie intelligente

  • Par cette proposition, nous visons à démystifier le respeaking, une technique d’adaptation linguistique qui permet à un humain de convertir un discours oral en texte écrit (speech-to-text) en temps réel au moyen d’un système de reconnaissance automatique de la parole (ASR-Automatic Speech Recognition) (Romero-Fresco 2011).
    Respeaking: contextualisation
    Le respeaking est né au début des années 2000 d’une nécessité de garantir accessibilité à l’information, conformément à l’adoption par les Nations Unies des Règles pour l’égalisation des chances des handicapés (1994). Grâce aux avancées technologiques, le respeaking est très vite devenu la méthode la plus rentable employée actuellement par plusieurs télévisions dans le monde (Romero-Fresco 2017) pour le sous-titrage d’émissions en direct.
    En tant que modalité de traduction audiovisuelle (TAV), le sous-titrage, que ce soit intralinguistique ou interlinguistique, en direct ou en différé, possède ses propres codes (Ivarsson 1992; Ivarsson & Carroll 1998; Orero 2004; Díaz Cintas & Remael 2007). Pour mieux les comprendre, nous comparerons les différentes pratiques selon les pays en parcourant l’évolution du sous-titrage et du doublage dans l’histoire du cinéma et de la télévision (Cornu 2004).
    Respeaking: formation En respeaking, on écoute et on parle en même temps. L’activité de compréhension devient un acte délibéré et conscient (Padilla Benítez, Macizo Soria & Bajo Molina 2007), une tâche cognitive complexe d’interaction entre l’attention et la mémoire. De plus, on doit faire équipe avec le logiciel ASR pour en retirer le maximum de bénéfices; ainsi, il faudra partager son attention et effectuer plusieurs tâches simultanément (multitasking). À travers une simulation de respeaking, nous identifierons les compétences et les habiletés requises.

    Finalement, nous déterminerons les spécificités du marché du travail et les universités et/ou écoles qui offrent une formation en respeaking (Bernarbé & Orero 2018; Díaz-Cintas 2006; Romero-Fresco 2011, 2017).

    1 Le terme « respeaking » pourrait être remplacé par « redite ». Nous sommes d’avis que le terme « redite » devrait être normalisé comme identificateur unique en français.

 

Leave a Reply

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.