Le pouvoir du langage littéraire à l’ère des réseaux sociaux : l’étude de Wuhan Diary de Fangfang

    Par Zichuan Gan

     

    Lorsque Wuhan a été mis en quarantaine, Fangfang, écrivaine wuhanaise, a décidé d’enregistrer sa vie en quarantaine et de publier quotidiennement ses écrits sur les réseaux sociaux Weibo (le « Twitter chinois ») et Wechat (le « Facebook chinois »). Ces textes ont contribué à faire connaître Fangfang en Chine durant la pandémie de COVID-19 et ils ont été regroupés sous le titre de « Wuhan Diary ». Bien que cette œuvre ait rencontré un grand succès au début, Fangfang était fortement contestée par les internautes qui l’accusaient de « vendre sa patrie » quand elle a décidé de publier Wuhan Diary à l’étranger. L’image de Fangfang aux yeux du public provoque sans cesse des discussions sur les réseaux sociaux, et elle s’engage également dans des débats pour se justifier. L’objectif central de cette étude est donc d’illustrer pourquoi la réaction publique de ce récit littéraire connaît un tel changement dramatique.

    La première étape de cette étude consiste à interpréter Wuhan Diary en tenant compte des différents contextes sociaux et des traditions littéraires chinoises, dans le but de démontrer que l’intention originelle de Fangfang était de créer une image positive de la Chine. Dans les analyses textuelles, je mettrai un accent particulier sur les émotions véhiculées par l’écrivaine dans son récit à l’aide de l’outil de fouille de texte « ROST CM6 » (développé par l’équipe du professeur Sheng Yang de l’Université de Wuhan). Ensuite, en m’appuyant sur les notions de « social cascades » et de « group polarization » associées à Cass R. Sunstein ainsi que les critiques d’Eli Pariser concernant la cyber-communication, j’expliquerai pourquoi la réception des idées de l’auteure a dérivé et s’est radicalisé.

    À travers cette étude de cas, je souhaite mettre en lumière les influences ambivalentes des réseaux sociaux sur la création littéraire. La limite de cette étude serait l’universalité des résultats en raison des particularités propres aux réseaux sociaux chinois.

     

    Références :

    • Sunstein, Cass R. #Republic: Divided Democracy in the Age of Social Media. Princeton; Oxford: Princeton University Press, 2018.
    • Pariser, Eli. The Filter Bubble: What the Internet Is Hiding from You. New York : Penguin Press, 2011.
    • Wu, Fei, et Xu Bailin. « La polarisation de l’opinion et la cascade sociale dans la pratique langagière des discours sur les réseaux sociaux – l’analyse sur l’affaire de la publication de “Fangfang Diary” à l’étranger. » Shanghai Journalism Review, vol 6, 2020. (Article publié en chinois : 吴飞, 徐百灵. “自媒体话语实践中的观点极化与社会流瀑——对方方日记海外出版争论的个案分析”. 新闻记者, 2020年6期.)

 

Leave a Reply

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.