L’analyse du discours des adultes qui ont visité un musée d’art permet-elle de trouver des apprentissages même lorsque certains énoncés contiennent des difficultés d’expression : examen d’une série d’exemples

  • Les musées ont une fonction éducative primordiale dans la société occidentale (Hein, 2005; Fischer et Levinson, 2010). Au moyen de leurs collections permanentes et temporaires, ces institutions contribuent à l’apprentissage de l’adulte en lui permettant de parfaire ses connaissances dans les domaines de son choix, d’approfondir des sujets avec lesquels il est familier et de se divertir (Falk et Dierking, 2013).

    La définition de l’apprentissage voulant qu’apprendre consiste à acquérir des connaissances réutilisables ultérieurement (American Psychological Association, 2009) s’applique difficilement dans le contexte d’une visite au musée puisque les acquisitions d’habiletés sont plutôt rares en salle d’exposition et se réalisent à un rythme beaucoup trop lent pour qu’on puisse les observer facilement durant ce court laps de temps (Dufresne-Tassé, O’Neill, Sauvé, et Marin, 2015). Le chercheur se concentre donc sur l’étude des acquisitions de connaissances présentes dans les discours des visiteurs adultes.

    Au moyen du « penser tout haut » (Dufresne-Tassé, O’Neill, Sauvé, et Marin, 2015), une approche dérivée du « thinking aloud » (Ericsson et Simon, 1993), le chercheur demande aux visiteurs, qui entrent dans un musée, de dire tout haut ce qu’ils pensent, imaginent et ressentent au sujet des objets d’art observés. Ces discours, qui contiennent l’essentiel de ce que les visiteurs ont exprimé durant leur visite, sont enregistrés sur une bande magnétique retranscrite au traitement de texte afin de permettre au chercheur d’effectuer une analyse rigoureuse des commentaires émis par les visiteurs. Une lecture attentive de chacun des discours permet de repérer les passages qui contiennent des renseignements sur ce que les visiteurs pensent au moment où ils regardent un objet d’art (fonctionnement cognitif), ce qu’ils imaginent (fonctionnement imaginaire) et ce qu’ils éprouvent au contact de ces œuvres (fonctionnement affectif). Même les passages de discours qui semblent contenir très peu d’apprentissages peuvent s’avérer intéressants et révéler la présence de découvertes (non mémorisées), d’hypothèses et de questions formulées par les adultes lors de leur visite. Ces informations nous permettent de comprendre comment ces derniers construisent le sens donné aux objets d’art, mais également comment l’apprentissage se construit au fur et à mesure que les visiteurs explorent une salle d’exposition.

    L’objectif de cette recherche qualitative est de montrer qu’il est possible, à partir d’un ensemble d’exemples recueillis dans un groupe d’hommes et de femmes âgés de 30 à 55 ans qui ont visité une exposition au musée, d’identifier des passages contenant des acquis de connaissances dans leurs discours.

    Les retombées de cette étude permettront de voir comment les adultes réalisent des apprentissages lors de leur visite au musée et comment le chercheur procède pour extraire ces acquis de connaissances de leurs discours.

     

    Bibliographie :

    American Psychological Association (2009). APA Concise Dictionary of Psychology. Washington, DC: American Psychological Association.

    Dufresne-Tassé, C. et Lefebvre, A. (1995). Psychologie du visiteur de musée : contribution à l’éducation des adultes en milieu muséal. LaSalle : Hurtubise HMH.

    Dufresne-Tassé, C., O’Neill, M.-C., Sauvé, M. et Marin, D. (2015). Un outil pour connaître de minute en minute l’expérience d’un visiteur adulte. Museologia & Interdisciplinaridade, 4 (1), 1-16.

    Ericsson, K. A. et Simon, H. A. (1993). Protocol analysis : Verbal reports as data. Cambridge, Massachusetts : MIT Press.

    Falk, J. H. et Dierking, L. D. (2013). The museum experience revisited. Walnut Creek, California : Left Coast Press.

    Fischer, D. et Levinson, L. (2010). Redefining successful interpretation in art museums. Curator : The Museum Journal, 53 (3), 299-324.

    Hein, G. E. (2005). The role of museums in society : Education and social action. Curator : The Museum Journal, 48, 357-364.

     

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *