La traduction comme instrument paradiplomatique : langues, publics cibles et discours indépendantiste en Catalogne

    • Présentatrice(s) ou présentateur(s)

    Les études portant spécifiquement sur le rôle de la traduction dans les processus d’indépendance politique sont peu nombreuses, et ce, même si la traductologie s’intéresse grandement aux enjeux politiques et aux questions de pouvoir. La présente communication ancrée dans l’actualité pose un regard sur le rôle de la traduction dans le processus d’indépendance de la Catalogne, de même que sur le concept de paradiplomatie en traductologie. En effet, dans la foulée de la crise juridico-politique de 2010 entourant le statut de la Catalogne en Espagne, la société civile catalane a mis en œuvre une importante campagne de traduction pro-indépendance afin de sensibiliser la communauté internationale à la cause indépendantiste catalane. Notre corpus est composé de 21 documents produits et traduits en deux langues ou plus entre 2010 et 2014 et dont le sujet principal est l’indépendance de cette communauté autonome espagnole.
    Notre objectif consiste à étudier le phénomène de la traduction comme instrument paradiplomatique, en explorant tout particulièrement le choix des langues et des publics cibles, de même que le discours véhiculé par cette campagne de traduction multilingue. Notre recherche repose sur deux approches, l’une descriptive et l’autre analytique à l’appui de travaux qui s’inscrivent en sociologie de la traduction, en sociologie des langues, en études postcoloniales et en analyse du discours. L’approche descriptive expose comment s’articule cette campagne de traduction et s’intéresse tant au contenu des documents qu’à leur paratexte. L’approche analytique comporte deux volets. Le premier consiste en une analyse générale des 21 documents et concerne le contenu d’ensemble, les thématiques, les objectifs, les langues et publics cibles, et les agents. Le deuxième volet consiste en une analyse critique du discours dans les trois livres qui font partie du corpus. Nos résultats démontrent que le principal public cible de cette campagne de traduction est l’Union européenne et qu’elle vise à légitimer l’indépendance de la Catalogne face à ce public cible, mais aussi face à la communauté internationale.

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *