La performance des enfants bilingues dans la tâche de répétition de non-mots de Courcy

  • L’évaluation langagière des enfants bilingues continue d’être un défi pour les cliniciens. Sans outils d’évaluation normés pour les enfants bilingues, il devient alors difficile de distinguer les enfants bilingues avec un trouble primaire du langage des enfants bilingues avec un retard d’acquisition d’une langue seconde. Dans la littérature, plusieurs indicateurs sont proposés pour mieux diagnostiquer un trouble développemental du langage chez les enfants bilingues. La tâche de répétition de non-mots est d’ailleurs recommandée comme un outil de dépistage prometteur (Boerma et al., 2015). Cette tâche a été conçue pour minimiser l’influence des connaissances d’une langue spécifique et plutôt se concentrer sur le traitement linguistique (Thordardottir & Brandeker, 2013).

    Le but de cette présentation est de décrire les résultats des enfants allophones dans une tâche de répétition de non-mots. Nous avons évalué 55 enfants allophones à la fin de la maternelle avec la tâche de répétition de non-mots de Courcy (2002). Une transcription des productions des enfants a été complétée et utilisée pour les analyses de production des phonèmes. Les résultats démontrent que les enfants ont un taux de précision généralement élevé (moyenne de 86% pour les consonnes) alors que le nombre de non-mots répétés était faible. 

    L’analyse de ces résultats nous permettra d’établir des normes pour les enfants bilingues au niveau du nombre de non-mots correctement répétés et du pourcentage de phonèmes correctement produits (consonnes et voyelles). Ces normes sont d’autant plus importantes sachant qu’il n’est pas approprié de comparer les enfants bilingues à leurs pairs unilingues (Fabiano-Smith & Barlow, 2010).

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *