Histoire de la réception francophone des concepts khaldouniens (XIXe – XXIe s)

    • Présentatrice(s) ou présentateur(s)

    La présente proposition porte sur une partie de mon travail doctoral s’articulant autour de la réception francophone des concepts d’Ibn Khaldûn dans son Livre des Exemples, une œuvre monumentale du XIVe siècle qui vaudra à son auteur le titre d’ancêtre de la sociologie moderne. Partant pour cela de la plus récente traduction de cette œuvre, celle réalisée en 2012 par l’historien marocain Abdesselam Cheddad et éditée par la maison d’édition Gallimard dans sa prestigieuse collection de la « Pléiade ». Nous soutenons qu’un acte langagier ne peut se comprendre en dehors de son contexte et que, simultanément, un contexte historique ne peut s’appréhender en dehors des actes langagiers qui contribuent à le façonner. Si donc les concepts, ici analysés, font partie du monde, le monde est aussi suscité par les concepts ou par l’usage que l’on en fait. Par suite, la signification des textes se donne par une analyse à la fois diachronique et synchronique, c’est-à-dire au travers de l’examen des textes d’auteurs/traducteurs aujourd’hui obscurs, mais avec lesquels les auteurs/traducteurs canonisés par la postérité étaient en conversation. C’est ainsi que notre analyse prend également en considération toutes les retraductions fragmentaires rarement citées, et marque une ouverture à des textes marginaux et à des traducteurs obscurs, ou du moins, invisibles, faisant leur apparition dés 1806 avec les éditions et traductions fragmentaires du célèbre orientaliste Silvestre de Sacy. Nous soutenons que ces (re)traductions, même lorsqu’elles tiennent en quelques extraits, voire en quelques pages, font partie de toute une « tradition de traduction » (Venuti 2004) française de l’œuvre khaldounienne. Qu’est-ce que ces (re)traductions nous apprennent sur l’histoire et la réception francophone d’Ibn Khaldûn à travers le temps ? Notre travail permettra justement de reconstituer l’histoire des (re)traductions françaises de l’œuvre khaldounienne en passant par de la lecture de sa réception de 1806 à ce jour.

     

    Bibliographie

    Ibn Khaldûn. 1806. Chrestomathie arabe ou Extraits des divers écrivains arabes, tant en prose qu’en vers. Traduit par Antoine Isaac Silvestre De Sacy. 1e édition. Paris : Imprimerie Royale.

    – –. 1863-1868. Les Prolégomènes d’Ibn Khaldoun. Traduit par William Mac Guckin De Slane. 3 volumes. Paris : Imprimerie Impériale : vol. 1 (pp. 1-486), vol. 2 (pp. 1-493), vol. 3 (pp. 1-465).

    – –. 2012. Le Livre des Exemples : Histoire des Arabes et des Berbères du Maghreb. Traduit par Abdesselam Cheddadi. Volume 2. Paris : Gallimard.

    Venuti, Lawrence. 2004. « Retranslations : The Creation of Value ». Bucknell Review 47(1) : 25-38.——. 2005. « Translation, History, Narrative ». Meta : journal des traducteurs/Meta : Translators’ Journal 50 (3) : 800-816.

 

Leave a Reply

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.