Gustave Francq: autotraducteur, syndicaliste et réformateur social

    • Présentatrice(s) ou présentateur(s)

    Gustave Francq (1871-1952), personnage historique du Québec, ayant embrassé de nombreuses carrières, n’a encore à ce jour été étudié sous l’angle de son rôle comme traducteur. L’histoire de la traduction, discipline somme toute récente, a d’ailleurs attiré l’attention de bon nombre de scientifiques en traductologie au cours des dernières années (Bastin et Bandia, 2006; Delisle, 1999, 2002; Delisle et Woodsworth, 2014; Foz, 2006; Pym, 1998). En effet, en raison de sa nature culturellement ouverte, la traductologie se combine volontiers à d’autres disciplines : histoire de l’imprimé (Littau, 2011, 2017), études culturelles (Simon, 2012), sociologie (Simeoni, 1998) et herméneutique (Berman, 1995), pour n’en nommer que quelques-unes. Ainsi, Gustave Francq, bien connu des historiens du Québec (LeBlanc, 1971; Leroux, 2001) comme précurseur de la Fédération des travailleurs et des travailleuses du Québec (FTQ) et instigateur de son organe officiel aujourd’hui centenaire et toujours publié Le Monde ouvrier, présente un cas riche pour l’étude de la place de la traduction dans l’histoire du travail au Canada. En effet, au moment de sa création, le 18 mars 1916, l’hebdomadaire syndical Le Monde ouvrier / The Labor World était bilingue, c’est-à-dire que les textes étaient parfois en français, parfois en anglais, parfois traduits. Francq, typographe syndiqué, journaliste, syndicaliste, homme politique et propriétaire d’imprimerie, y a d’ailleurs fait paraître bon nombre de ses textes. La politique qu’adopta ce journal syndical sur le bilinguisme (Leroux, 2001, p. 144) dans les premières décennies de sa parution et les positions défendues par Francq dans ses éditoriaux ou lors de rassemblements syndicaux, par exemple, sa sortie en 1913 (Leroux, 2001, p. 87) au congrès de la American Federation of Labor des 10 au 22 novembre, à Seattle (Gompers, 2000, p. 416), tracent un portrait de la classe ouvrière nord-américaine du début du XX siècle.

     

    Bibliographie provisoire

    Bastin, G. L. et Bandia, P. F. (2006). Charting the future of translation history. Ottawa : University of Ottawa Press. Repéré à http://www.deslibris.ca/ID/406310

    Berman, A. (1995). Pour une critique des traductions: John Donne. Paris : Gallimard.

    Delisle, J. (1999). Portraits de traducteurs. Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa.

    Delisle, J. (2002). Portraits de traductrices. Ottawa : Arras, France : Presses de l’Université d’Ottawa ; Artois Presses Université ;

    Delisle, J. et Woodsworth, J. (2014). Les traducteurs dans l’histoire (Troisième édition). Québec, Québec : Presses de l’Université Laval. Repéré à https://ebookcentral.proquest.com/lib/umontreal-ebooks/detail.action?docID=3295690

    Foz, C. (2006). Translation, History and the Translation Scholar. Dans G. L. Bastin et P. F. Bandia (dir.), Charting the Future of Translation History. Ottawa : Presses de l’Université d’Ottawa. Repéré à http://www.deslibris.ca/ID/406310

    Gompers, S. (2000). The Samuel Gompers Papers: Progress and Reaction in the Age of Reform, 1909-13. University of Illinois Press.

    LeBlanc, A. E. (1971). The Labor Movement Seen Through the Pages of Le Monde ouvrier/The Labor World (1916-1926) (Thèse de D.E.S.). Université de Montréal.

    Leroux, É. (2001). Gustave Francq: figure marquante du syndicalisme et précurseur de la FTQ. Montréal : VLB.

    Littau, K. (2011). First Steps Towards a Media History of Translation. Translation Studies, 4(3), 261‑281. doi:10.1080/14781700.2011.589651

    Littau, K. (2017). Response by Littau to the Responses to “Translation and the Materialities of Communication”. Translation Studies, 10(1), 97‑101. doi:10.1080/14781700.2016.1243486

    Pym, A. (1998). Method in Translation History. Londres, New York : Routledge, Taylor & Francis Group.

    Simeoni, D. (1998). The Pivotal Status of the Translator’s Habitus. Target, 10(1), 1‑39. doi:10.1075/target.10.1.02sim

    Simon, S. (2012). Cities in Translation Intersections of Language and Memory. Milton Park, Abingdon, Oxon; New York : Routledge, Taylor & Francis Group. Repéré à https://ezproxy.aub.edu.lb/login?url=https://www.taylorfrancis.com/books/9781136629907

 

Leave a Reply

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.