Évolution du langage et néologismes dans les jeux vidéo: l’usage suit-il la norme ?

    • Présentatrice(s) ou présentateur(s)

    La langue française a grandement évolué depuis l’ordonnance de Villers-Cotterêts en 1539 et, de tout temps, elle a dû s’adapter à de nouvelles réalités. Avec la révolution technologique du tournant du XXIe siècle, notamment par la montée des communications par Internet, par la démocratisation des logiciels et par l’arrivée massive d’applications mobiles, comment la langue française a-t-elle pu s’adapter? Comment réussit-elle à s’approprier tous les néologismes anglais? Des institutions comme l’Office québécois de la langue française (OQLF) prônent la francisation de la terminologie employée par ces nouvelles technologies et proposent des recommandations. Néanmoins, à quel point ces recommandations sont-elles adoptées dans l’usage?

    Cette communication vise à présenter la mesure de l’implémentation terminologique de vingt termes du vocabulaire utilisés dans les jeux vidéo recommandés par l’OQLF, choisis parmi ceux qui semblent les plus pertinents, en s’inspirant du coefficient de pénétration de Quirion (2003). Cependant, étant donné la quasi-absence de corpus bilingues (anglais-français) dans le domaine vidéoludique, et ce, principalement en raison de la multiplicité des supports et de la forte concurrence au sein de cette industrie, nos travaux se fondent plutôt sur deux recherches quantitatives :  1) un sondage sur les préférences terminologiques effectué auprès de joueurs et de professionnels de la traduction; 2) une étude de la distribution géographique au moyen de Diatopix, un outil de recherche Web. Enfin, une analyse de certaines réactions du public (notamment des journalistes et des joueurs) vient compléter les conclusions.

    Ces travaux sont encadrés par une approche productiviste (Ladmiral 2010), qui vise à relever les problèmes rencontrés lors de la traduction, de même que par une approche fonctionnaliste (Vermeer 1978), où la terminologie intrajeu doit être fonctionnellement appropriée et, dans le cas des jeux vidéo, contribuer à l’immersion du joueur dans le jeu.

 

Leave a Reply

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.