Sans langue maternelle, sans langue seconde. Vers de nouveaux lieux conceptuels

Parler des pratiques d’écriture d’auteurs qui écrivent dans une langue qui n’est pas la leur, dans une langue qui ne leur est pas maternelle, est à la mode (Ausauni; Grutman; de Balsi). On parle abondamment de littératures translingues, voire de littératures migrantes. Mais qu’advient-il lorsqu’il n’y a pas de langue maternelle dans laquelle s’exprimer, lorsque […]

Continue reading 

  • Dates à retenir

     

    Date limite pour soumettre une proposition : 3 juillet 2020

    Date d’envoi des acceptations de propositions : septembre 2020

    Colloque : 19 et 20 novembre 2020