Le « langage » non-verbal des témoins, quand les pseudosciences s’invitent au tribunal

    • Presentation speakers

    Selon le plus haut tribunal du pays, le juge de première instance « peut tenir compte des pauses importantes dans les réponses, des modifications de la physionomie, des regards de colère, de la confusion et de l’inquiétude » lorsqu’il évalue la crédibilité d’un témoin (P(D) c S(C), 1993 CSC 35). Il « a l’avantage, que n’a pas la cour d’appel, de voir et d’entendre les témoins » (R c W(R), 1992 CSC 56). Cette présentation orale est le résumé d’une analyse qualitative des jugements de la Cour du Québec, chambre de la jeunesse, de 2000 à 2014 où les juges ont interprété le « langage » non-verbal de témoins enfants et adultes afin d’évaluer leur crédibilité. L’analyse de ces jugements permet de conclure que leur interprétation du « langage » non-verbal influence la crédibilité des témoins, même si cette interprétation n’a peu ou pas de lien apparent avec les connaissances validées et reconnues scientifiquement sur le sujet. Dans un premier temps, puisque l’évaluation de la crédibilité est « une question omniprésente dans la plupart des procès, qui, dans sa portée la plus étendue, peut équivaloir à une décision sur la culpabilité ou l’innocence » (R c Handy, 2002 CSC 56), les conséquences potentiellement désastreuses de cette interprétation sur le système judiciaire seront discutées. Dans un deuxième temps, puisque les pseudosciences du décodage du « langage » non verbal sont populaires dans le milieu juridique, l’importance de la vulgarisation des recherches scientifiques en linguistique légale sera discutée.


    Bibliographie

    Lardellier, P. (2008). Pour en finir avec la « synergologie » : Une analyse critique d’une pseudoscience du « décodage du non-verbal ». Communication, 26(2), 197-223.
    P(D) c S(C), 1993 CSC 35.
    R c Handy, 2002 CSC 56.
    R c W(R), 1992 CSC 56.
    Vrij, A. (2008). Detecting Lies and Deceit, Chichester, Wiley.
    White v The King, 1947 SCC 1.

     

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *