Trois procédés narratifs servant à représenter la maladie d’Alzheimer

  • La capacité langagière est en perpétuelle mutation. Elle peut aller jusqu’à l’aphasie complète. L’Alzheimer entraîne aussi la dégradation de la perception du réel. Pour rendre compte de ces altérations, les auteurs de notre corpus déploient des stratégies tant narratives que stylistique. La représentation de la maladie d’Alzheimer, dans toute sa complexité, pose certains défis littéraires, cale elle est associée à une perte des facultés langagières (liée à la dégénérescence cognitive) qui se manifeste par une dégradation du langage et d’une certaine cohésion narrative. Il nous importe de tenter de définir quelles modalités narratives sont propres à transcrire les spécificités de la maladie, déterminant ainsi la forme littéraire que prend l’Alzheimer dans les récits étudiés (Le monde de Barney de Mordecai Richler, Le pays de mon père de Vicotr-Lévy Beaulieu et « Je ne suis pas sortie de ma nuit » d’Annie Ernaux). Nous nous pencherons sur la question de la trace mnésique, c’est-à-dire de ce que la mémoire conserve, l’empreinte qui reste en mémoire. Nous aborderons également la question du palimpseste mémoriel, c’est-à-dire une réactualisation, une réécriture de souvenirs imbriqués les uns dans les autres à la manière de traces temporelles gigognes, mais sous l’angle de la métaphore du pays, du flou identitaire pour reprendre le grand thème de Jacques Ferron. Enfin, nous nous pencherons sur la question de l’écriture fragmentaire en tant que « recommencement éternel » pour reprendre les mots de Maurice Blanchot.

    Bibliographie

    Chevalier, Karine, La mémoire et l’absent : Nabile Farès et Juan Rulfo, de la trace au palimpseste, Paris, L’harmattan, 2008.

    Dulong, Annie, « Exigence fragmentaire et discontinuité du mouvement d’écriture » dans L’oeuvre littéraire et ses inachèvements, Janine Gallant, Hélène Destrempes et Jean Morency (dir.), Longueuil, Groupéditions, 2007.

    Faivre-Duboz,Brigitte et Patrick Poirier, Jacques Ferron : le palimpseste infini, Outremont, Lanctôt éditeur, 2002.

    Mayeux, Richard, « early Alzheimer’s Disease » dans The New England Journal of Medicine, Massachusetts Medical Society, 10 juin 2010.

    Institut Douglas : http://www.douglas.qc.ca/info/alzheimer

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *