Transferts de structures syntaxiques vers l’espagnol troisième langue (EL3) : « une étude pilote sur le paramètre pro-drop »

  • L’espagnol et le basque sont considérés comme des langues pro-drop, (c’est-à-dire, des langues dans lesquelles le sujet peut être implicite) et, malgré leurs différences typologiques fondamentales, ces deux langues possèdent un ensemble de règles similaires qui gouvernent ce paramètre. En revanche, le français n’est pas pro-drop, mais est typologiquement plus près de l’espagnol.

    Ce paramètre représente généralement un défi chez les francophones apprenant l’espagnol, car ils ont tendance à surproduire les sujets explicites. La question surgit alors, à savoir si la connaissance préalable d’une autre langue prodrop (le basque par exemple) pourrait influencer leur acquisition de ce paramètre en espagnol (transfert positif) ou si plutôt le français demeure leur première source de référence (transfert négatif). Bien que différents modèles de transfert vers la L3 aient déjà été proposés, aucun n’a été testé avec les combinaisons de langues présentées ici.

    La présente étude tente de répondre à cette question avec une tâche de production orale semi-contrôlée à laquelle ont été soumis 2 groupes au Pays Basque Nord : (1, n=6) L1 basque, L2 français et L3 espagnol et (2, n=6) L1 français, L2 basque et L3 espagnol; et un autre groupe à Montréal (3, n=5) L1 français, L2 anglais, L3 espagnol. Selon les analyses préliminaires de nos données, les deux premiers groupes se comportent de manière similaire alors que le troisième groupe produit un nombre plus élevé de sujets explicites. L’ordre d’acquisition des langues ne semble pas être un facteur déterminant alors que la maitrise préalable du paramètre pro-drop semble avoir un effet positif.


    Bibliographie:

    -Cenoz, J. (2001). The effect of linguistic distance, L2 status and age on cross-linguistic influence in L3 acquisition. En J. Cenoz, B. Hufeisen, & U. Jessner (Eds.), Cross-linguistic Influence in Third Language Acquisition: Psycholinguistic Perspectives (pp. 8-20). Clevedon, UK: Multilingual Matters.

    -Falk, Y., & Bardel, C. (2011). Object pronouns in German L3 syntax: Evidence for the L2 status factor. Second Language Research, 27(1), 59–82.

    -Flynn, S., Foley, C., & Vinnitskaya, I. (2004). The Cumulative-Enhancement Model for Language Acquisition: Comparing Adults’ and Children’s Patterns of Development in First, Second and Third Language Acquisition of Relative Clauses. International Journal of Multilingualism, 1(1), 3-16. doi:10.1080/14790710408668175

    -Rothman, J. (2011). L3 syntactic transfer selectivity and typological determinacy: The typological primacy model. Second Language Research, 27(1), 107–127. Mots-clés: Espagnol L3, Transferts syntaxiques, Typological Primacy Model, Cumulative Enhancement Model, L2 Status Factor, Basque

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *