La dynamique du traitement des verbes à particule en anglais chez les francophones

    • Présentatrice(s) ou présentateur(s)
      • Alexandre Herbay, Doctorant, Université McGill - Ecole des sciences de la communication humaine
      • Laura Gonnerman, Professeure, Université McGill - École des sciences de la communication humaine

    Peut-on traiter les constructions d’une langue seconde de la même façon que les locuteurs natifs de cette langue ? Cette question constitue un enjeu important de la recherche actuelle sur le bilinguisme. Elle s’applique de façon particulièrement intéressante aux verbes à particule en anglais, une construction qui présente plusieurs difficultés pour les francophones. En effet, le verbe et la particule forment une unité lexicale au sens souvent opaque et peuvent être séparés dans la phrase lorsque la particule est déplacée après le complément d’objet du verbe. La question est alors de savoir comment s’opèrent les traitements sémantique et syntaxique de la phrase à travers de telles configurations verbales qui ne sont pas présentes en français et où des incohérences temporaires peuvent émerger.

    30 francophones apprenants de l’anglais ont participé à notre étude. Des tests standardisés ont été utilisés afin d’évaluer leur compétence en anglais ainsi que leur mémoire de travail. Les participants devaient lire, en utilisant la technique de lecture en autoprésentation segmentée, des phrases contenant des verbes à particules. Ces phrases variaient selon des paramètres qui ont montré un effet dans la dynamique de lecture des locuteurs natifs anglophones (Gonnerman & Hayes, 2005). Les résultats montrent que, lorsque la compétence en anglais augmente, l’effet des paramètres étudiés et la dynamique de lecture se rapprochent de ceux observés chez les locuteurs natifs. On observe toutefois de subtiles différences, et ce même pour les participants les plus avancés en anglais qui semblent par ailleurs maîtriser l’utilisation des verbes à particules.

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *