Dépistage du trouble primaire du langage en langue orale française en début de scolarisation

  • Le trouble primaire du langage (TPL) se caractérise par des difficultés persistantes touchant la sphère expressive ou réceptive du langage (OOAQ, 2004). Ce trouble reste difficile à identifier chez les jeunes enfants francophones. En anglais, les enfants atteints d’un TPL auraient de la difficulté avec les marques de temps (Rice et Wexler, 1996). En français, la maîtrise du passé composée se fait autour de 38 mois et la production est modulée, entre autre, par le groupe de conjugaison (régulier vs. irrégulier) (Royle, 2007).

    Nous avons testé la production induite du passé composé chez 11 enfants de maternelle et de première année ayant un TPL. Nous avons utilisé l’application Jeu de verbes (Marquis et coll., 2012) comportant 6 verbes pour chacun des 4 types de participes passés (-é, -i, –u et -Autres irréguliers). Nous avons comparé leurs scores et les types d’erreurs faits à ceux des enfants témoins (tirés de Marquis, 2012-2015) appariés en fonction du sexe, de l’âge, des langues parlées et de l’éducation parentale. Les analyses effectuées démontrent un effet du groupe linguistique et du groupe de verbes sur les scores des enfants à la tâche. Les enfants témoins performent significativement mieux que les enfants avec TPL indépendamment du groupe de conjugaison. Cependant, les performances des enfants avec TPL ne sont pas modulées par le groupe de conjugaison, indiquant un déficit d’acquisition des règles productives de conjugaison du français chez eux, contrairement aux témoins qui réussissent mieux les verbes en –é, en –i et en –u que les verbes –A. On remarque aussi que les enfants avec TPL ont plus tendance à utiliser le présent dans des contextes obligeant le passé composé. Ainsi, on peut dire que les enfants avec TPL sont différents des enfants témoins au niveau du nombre et du type d’erreurs effectués sur une tâche d’induction du passé composé.

     


    Bibliographie

     Marquis, A. (2013-2014). Le rôle des groupes de verbes dans le développement du langage chez l’enfant francophone L1 et bilingue séquentiel L2 au Québec : FQRSC.

    Marquis, A., Royle, P., Gonnerman, L. et Rvachew, S. (2012). La conjugaison du verbe en début de scolarisation. TIPA : Travaux interdisciplinaires sur la parole et la langage, 21, 11-13. Repéré à http://tipa.revues.org/201

    Rice, M. L. et Wexler, K. (1996). Toward tense as a clinical marker of specific language impairment in English-speaking children. Journal of Speech and Hearing Research, 32, 1239-1257. doi : 0022-4685/96/3906-1239

    Royle, P. (2007). Variable effects of morphology and frequency on inflection patterns of French preschoolers. The Mental Lexicon Journal, 2(1), 103-125. Repéré à http://www.eoa.umontreal.ca/documents/pdf/publicationsRoyleP_MorphologyFrequencyFrenchPreschoolers.pdf

     

     

     

     

     

     

     

 

Commenter

 

Your email address will not be published. Required fields are marked *